Aller au contenu principal
visuel sep91

Association SEP 91

Le contexte

La Maison d'Arrêt de Fleury Mérogis est le plus grand centre pénitentiaire d'Europe, avec 4444 détenus au 1/1/2018 avec notamment la Maison d'Arrêt des Femmes (dont une nursery): 268 détenues au 1/1/18,

Le Centre des Jeunes Détenus pour les détenus mineurs (98 au 1/1/18) et pour des hommes majeurs en formation,

Et la Maison d'Arrêt des Hommes: "hors normes" avec 5 bâtiments et 4138 détenus au 1/1/18 pour une capacité de 2505 places.

La surpopulation (165%) entraîne une dégradation des conditions de détention.
20% nombre d'indigents en prison (détenus ayant moins de 50€ sur leur compte sur une période de 2 mois consécutifs.)

L'association

50 bénévoles assurent l'accueil des familles en attente de parloir. Mais également des permanences en détention : 4261 détenus rencontrés en 2017 pour demandes de vêtements, opérations financières, retrait à la fouille d'objets/papiers et envoi aux proches... Ainsi que le vestiaire : en 2017, 2585 colis de vêtements préparés et portés à la prison pour les détenus.

Le projet soutenu

Après-Demain soutient SEP 91 dans la poursuite de son action : apporter un soutien matériel et moral aux détenus sans ressources et/ou isolés, afin de résoudre des problèmes concrets liés à la privation de liberté.

Le financement du projet contribue à l'achat de vêtements et chaussures afin d’apporter un minimum d'humanité : fourniture de vêtements sans limitation de nombre (actuellement 5 articles ) ni de coût (actuellement 20€) aux détenus sans ressources, aux détenus sans lien familial en France et à ceux sans parloir (au total environ 2500 détenus/an).

visuel sep91 2

L'association témoigne

Après-Demain ne se limite pas à l'apport d'un soutien financier, mais est un véritable partenaire qui accompagne globalement SEP 91, notamment vers l'ouverture à de nouvelles idées et de nouvelles énergies.

Association SEP 91
Découvrez également
Maison les Tamaris Association Parentel
Association Parentel
La Maison d’Accueil Hospitalière « Les Tamaris », que gère l’association PARENTEL, permet aux proches de trouver un lieu de répit. Pour que la personne hospitalisée soit soutenue dans son épreuve.
En savoir plus sur Association Parentel