Aller au contenu principal
photo1

Entraid'Addict

Le contexte

Les conduites addictives d’une personne peuvent générer chez ses proches culpabilité, honte, repli sur soi et enfermement.

Le sujet de l’addiction reste encore tabou, ignoré, voire méprisé. Et l’entourage se tait, se cache souvent, souffre et peut commettre des erreurs faute d’information et de compréhension.

Les proches (amis, famille, collègues) sont souvent déconcertés par le comportement du sujet addict. L’entourage peut alors développer un discours moralisateur «il ne veut pas s’en sortir il n’y a rien à faire, il est « irresponsable », se coupant par ce fait, d’une véritable relation d’aide.

La démarche de l’entourage ne doit pas être un ultime effort pour « sauver » la personne dépendante mais une démarche volontaire pour se sortir de la codépendance qui s’est peu à peu installée et se préserver.

 

Pour une personne dépendante ce sont 5 à 7 personnes impactées (entourage proche) soit 2300 environ pour la Loire-Atlantique
Risque de perte d’emploi, les collègues qui ne veulent plus « cacher », ni faire le travail à la place de…
Lles produits addictifs coûtent chers donc diminution des revenus familiaux. Mise à l’écart par l’entourage

L'association

Entraid’Addict 44 est affiliée à la fédération Entraid'addict fondée en 1910 et reconnue d'utilité publique. Elle aide et accompagne les personnes et les familles en prise avec des conduites addictives. C’est écouter et créer du lien social et aussi de l’information, prévention, formation, réduction des risques et des dommages.

www.entraidaddict.fr

photo2

Le projet soutenu

Avant d’aider, se reconstruire soi-même 

L’association accompagne la famille dans sa globalité. L’accompagnement de la personne codépendante est tout aussi important que l’accompagnement de la personne dépendante.

Pour permettre à l’entourage de se reconstruire, nous avons des espaces de paroles dédiés à celui-ci qui sont des lieux d‘écoute, d’identification, de confidentialité et qui permettent d’avoir un temps de réflexion.

L’animation de ces espaces se fait par des personnes de l’entourage sorties de la codépendance et formées à l’animation des groupes et à l’addictologie. 

Il convient donc, avant qu’elles ne deviennent '‘aidantes’' qu‘elles se positionnent, se reconstruisent et se renforcent.

 

La fondation Après-Demain nous a permis de former des animateurs et d’acheter du matériel pour les groupes entourages. De mettre en place des journées de rencontres et d’échanges entre les différents référents des groupes.

Parole d'un membre de l'entourage:

Intégrer le groupe m'a sauvé la vie. Désespérée, démunie, je ne savais plus à quel Saint me vouer face à l'addiction de mon ex-conjoint. Déposer mon fardeau dans un climat d'écoute bienveillante, entendre et intégrer les conseils avisés, faire pour soi au lieu de vouloir sauver l'autre à tout prix. Comprendre que mes attitudes étaient contre-productives, c'était rude, ainsi qu'admettre ma co-dépendance. Apprendre ce qu'est l'addiction, sortir des idées reçues, participer aux espaces de parole, aux séances d'affirmation de soi et profiter de ces opportunités pour avancer et reprendre confiance en la vie.

Je ne suis plus tout à fait la même, merci!

Danielle

Découvrez également
Association DANA
Association Dana
l’association Dana a pour objet de décloisonner les pratiques artistiques en facilitant les rencontres, entre des personnes ayant des difficultés d’accès à la culture et des artistes de différentes disciplines.
En savoir plus sur Association Dana