Aller au contenu principal
Pique nique de l'association JALMALV

Association JALMALV

Le contexte

Dans les années 70, on ne parlait pas de soins palliatifs en France. Les progrès de la médecine dans la lutte contre la maladie étaient considérables et faisaient naître des attentes irréalistes et sans limites.
Dans ce contexte, le « patient » qui ne guérissait pas était perçu comme un échec et sa fin de vie comme une situation à laquelle personne ne s’intéressait. Les moyens de soulager sa douleur étaient alors très peu connus, il se sentait abandonné ou victime au contraire d’un acharnement qui traduisait une fuite devant une réalité : celle de la mort qui approchait.

Les soignants, présents quotidiennement auprès de ces malades et de leur famille, ressentaient cette situation comme inacceptable. Ils exigeaient plus de vérité dans ce qui était dit à leurs malades et une meilleure prise en charge de la douleur. Le verbe « Accompagner » désignait pour eux la nouvelle attitude de soins qu’ils appelaient de leurs vœux. 

Dans ce même contexte, la société commençait à exprimer la revendication d’une prise en compte des besoins de la personne en fin de vie, de son droit à être informée et de prendre part aux décisions qui la concernent.

Vivre dans la dignité jusqu’au bout de sa vie est un droit fondamental, garanti par notre Constitution et la Déclaration universelle des droits de l’Homme.
A tout moment, un patient peut refuser un traitement, voire tout traitement, tout en continuant à bénéficier de soins palliatifs et de traitements à visée de confort.

L'association

Le rôle des bénévoles d'Accompagnement JALMALV : Solitude et souffrance en fin de vie. 

L’éclatement des familles ainsi que l’éloignement physique des proches amène une grande solitude et de plus en plus de personnes isolées jusque dans la maladie grave, face à ce constat est né le bénévolat en soins palliatifs

-  Apporter une présence, une écoute, dans la discrétion et le respect de l'altérité,le non jugement, le respect de l'intimité de la personne malade et de sa vie familiale.

-  Ils témoignent au nom du corps social d'une attention à l'égard des personnes  en souffrance, et par leur regard, ils confirment la personne dans son identité et dans sa dignité jusqu’à son dernier souffle.

En 2017, 32 bénévoles de Jalmalv Saint-Nazaire Presqu’île ont  fait 2576 visites  et passé 1630 heures auprès de personnes en fin de vie ou de leur famille .

http://jalmalv.over-blog.com

JALMALV St Nazaire

Le projet soutenu

Après-demain a apporté un soutien financier en 2018, à l’association Jalmalv Saint-Nazaire Presqu’île, nous avons pu grâce à cette aide proposer une nouvelle formation de bénévoles et organiser pour la 1èrefois sur notre région la journée Grand Ouest qui regroupe  les adhérents des différentes associations Jalmalv de l’ouest de la France (8).

120 personnes ont pu bénéficier de cette journée dont le thème était : 

"L’accompagnement de l’accompagnant bénévole ; ou comment prendre soin de soi pour mieux prendre soin de l’autre."

JALMALV St Nazaire

Ce que nous avons le plus apprécié dans notre rencontre avec Après-demain ? La grande qualité d’écoute et la disponibilité de notre interlocutrice, qui a bien su nous guider tout au long du montage de notre demande.

Découvrez également
Association Entourage
Association Entourage
Entourage agit pour réinclure les personnes SDF dans la vie sociale. Nos actions et nos outils visent à changer le regard des habitants sur les personnes SDF, et les aider à recréer le lien social avec eux.
En savoir plus sur Association Entourage